Calendrier

Le mois dernier Décembre 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 48 1 2 3
week 49 4 5 6 7 8 9 10
week 50 11 12 13 14 15 16 17
week 51 18 19 20 21 22 23 24
week 52 25 26 27 28 29 30 31

Recherche

 Créer un PDF   Imprimer 

Christian Vasseur

Claude_Vasseur

Musicien autodidacte avant de suivre les enseignements de Pascal Boëls et Jean-Philippe Gruneissen pour la guitare, Christian Vasseur s’est initié au luth renaissance avec Eugène Ferré, Yasunori Imamura et Paul O’Dette. Après plusieurs années de pratique de la musique ancienne, il se consacre à la composition et à l’improvisation.

Il a animé pendant quinze ans des ateliers à l’adresse d’enfants et d’adultes handicapés mentaux (Compagnie de l'Oiseau Mouche à Roubaix, Ecole de Pratique Théâtrale à Villeneuve d'Ascq, hôpital psychiatrique de Saint-André) avant de se consacrer uniquement à la création.

Musicien polymorphe, il participe régulièrement à des manifestations où la musique est confrontée à d’autres pratiques artistiques : photographie, vidéo, danse et théâtre (la Bardane, l’Embellie, les Caryatides, La pluie qui tombe, etc.).

Il a enregistré deux albums avec le trio Djuwel (musique arabo andalouse revisitée) pour le label Playa Sound et deux albums en solo pour le label berlinois Humming Conch.


Principales réalisations

2008 : Création du groupe Mr Agata, opéra miniature hard baroque électro. Avec Louise Bronx (DJ), Anne Sortino (clavecin) et Cédric Duhem (voix).

2009 : Création du duo d’improvisation libre Bubble Fauna avec Gilbert Isbin et du duo Sans mobile apparent avec la danseuse Nathalie Baldo.
         Lectures Devoir de mémoire avec le comédien Thierry Moral
         Création d’une musique originale pour guitare électrique.

         Création au Nautilys à Comines de Albayacin, concert solo avec une vidéo d’Olivier Aubry.

         Participation, à la guitare électrique, au spectacle musical de Stéphane Verrue Rock Never Sleeps aux côtés de Jean-Luc Ponthieux et Jacques Mahieux.

2010 : Premier concert du quatuor d’improvisation libre Tangeante, avec Juliette Petit (flûtes et voix), Christian Pruvost (trompette) et Philippe Lenglet (guitare préparée).

         Création du spectacle jeune public Moi Petit Poucet d’après Charles Perrault, avec le comédien Stéphane Boucherie. Musique originale pour guitare amplifiée et voix.

         devient membre du quatuor de guitares électriques OGR avec lequel il crée Gojira de Sébastien Beaumont.


Approche des pratiques langagières

"Il faut d’abord caresser la langue dans le sens du poil avant de la provoquer et la questionner. Le temps du carême est l’apprentissage des codes, instruments d’assise sociale et d’intégration au groupe puis vient le temps du carnaval où tout est permis ; l’individu se dresse face au collectif, la poésie vibre en contrepoint aux textes de lois.

Pour moi qui suis musicien la langue est avant tout une musique. Le sens vient après le son. D’ailleurs quand j’écoute une chanson je prête attention à la mélodie, aux arrangements avant de prêter l’oreille au texte. Il est troublant de trouver souvent des affinités entre la consonance de certains mots et ce qu’ils représentent ou signifient.  Cela semble se vérifier dans toutes les langues. Les mots sont-ils nés de nos représentations du monde?

Les premiers mots furent sans doute du son avant toute chose, c’est ce qui m‘intéresse quand je travaille la « patmo » (cf. Christophe Tarkos). Déstructurer la langue, la syntaxe, en éplucher les codes pour arriver au squelette sonore et subvertir la pensée. Les mots, les syllabes deviennent des objets abstraits, des briques de constructions poétiques et musicales. L’inverse est possible aussi. Inventer un langage avec ses codes plus ou moins arbitraires, inventer un monde, un cosmos, une pensée autre qui voyage sur le fil. Un folklore, un peuple avec son histoire, ses aventures, la tragi-comédie de son existence.

En apprenant à parler on naît au monde tout en le créant. On imite et on invente. Que l’on connaisse trois mots ou trois mille mots le monde intérieur est infini. L’infini peut surgir de toutes les bouches, le vertige peut gagner toutes les pensées qu’on soit riche ou pauvre, analphabète ou lettré distingué.

J’aime côtoyer ceux pour qui la fée resta muette près du berceau car leur soif est souvent rieuse et leur volonté à mâcher les mots nouveaux, magnifique.
J’aime les langues rugueuses, mal dégrossies, impropres, minimales et timides car elles disent d’autres choses,  des secrets, des trous noirs, des absences. Ça sonne et ça dit. Des chansons de geste à collecter pour la mémoire."


Contact

Christian Vasseur
162 rue du Becquerel 59 370 Mons en Baroeul
03.20.56.10.12 / 06.22.64.22.77

chrivasseur@sfr.fr

http://www.myspace.com/chrivasseur





Logo Acse Logo Acse